Les bureaux “open space” dans les organismes et entreprises

À plusieurs niveaux, le retour de la pandémie sera l’opportunité d’apporter beaucoup de modifications dans nos méthodes et façons de faire. L’une de ces méthodes pourrait concerner l’utilisation des bureaux de type “open space”. En effet, ce type d’environnement de travail est utilisé depuis maintenant bon nombre d’années dans nos organismes et entreprises. Cela en raison des économies de coûts qu’ils apportent, mais aussi sur l’hypothèse qu’ils apporteraient une meilleure collaboration.

Par contre, nous savons maintenant que ce type de configuration est en fait néfaste sur plusieurs aspects. En effet, il semblerait que les bureaux de ce type peuvent diminuer la communication jusqu’à 70% au face à face.

Même si les “open spaces” sont moins dispendieux à bâtir, il semblerait qu’en plus d’une perte d’efficacité, il peut en coûter aux organisations jusqu’à une hausse de 50% de congé maladie et d’augmentation du stress.

Côté efficacité, le fait d’offrir une possibilité d’interruption constante apporte une baisse significative de la productivité et de l’humeur.

Les bureaux de type “open space” rendent donc les employés plus stressés, diminuent la communication et la productivité.

Dans la lignée des prochaines modifications suite au déconfinement, il serait judicieux de prendre le temps d’implanter de nouvelles configurations d’espaces.

Un grand nombre de recherches et d’analyses sont maintenant disponibles qui démontrent qu’une évolution et un changement seraient bienvenus par rapport aux dispositions actuelles des environnements de travail.

Évidemment, puisqu’il s’agit du domaine des interactions sociales, il s’agit d’un sujet complexe. Plusieurs options sont envisageables afin d’améliorer le concept.

Voici un lien intéressant vers plusieurs articles et documentations sur le sujet.

Références:

Irving, G. L., Ayoko, O. B., & Ashkanasy, N. M. (2019). Collaboration, Physical Proximity and Serendipitous Encounters: Avoiding collaboration in a collaborative building. Organization Studies. https://doi.org/10.1177/0170840619856913

Pejtersen, J., Feveile, H., Christensen, K., & Burr, H. (2011). Sickness absence associated with shared and open-plan offices — a national cross sectional questionnaire survey. Scandinavian Journal of Work, Environment & Health, 37(5), 376-382. Retrieved April 30, 2020, from www.jstor.org/stable/23064898

Bernstein, E. S., & Turban, S. (2018). The impact of the ‘open’ workspace on human collaboration. Philosophical Transactions of the Royal Society B: Biological Sciences, 373(1753), 20170239. https://doi.org/10.1098/rstb.2017.0239

Evans, G. W., & Johnson, D. (2000). Stress and open-office noise. Journal of Applied Psychology, 85(5), 779–783. https://doi.org/10.1037/0021-9010.85.5.779

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s