Programmation en patinage de vitesse courte piste #3

Dans cet article, nous regarderons un type d’entrainement que j’utilise dans les blocs de préparation de compétition, généralement trois fois dans une saison. La première utilisation de ce bloc se déroule généralement en août.

Dans « Programmation en patinage de vitesse courte piste #1 », nous avions vu ensemble les grandes lignes de la saison estivale. Ici, je discute des entrainements dans les rectangles rouges suivants :

La première partie (4 x 7t-1t) est l’entrainement principal sur glace. Il s’agit d’un entrainement dont les objectifs peuvent être multiples. Le principe est le suivant : en groupe, faire un 7 tours, prendre 30sec à 1min de repos et faire un 1 tour.

Le 7 tours

Dans le 7t, vous pouvez choisir plusieurs objectifs soit techniques, tactiques ou physiques. Il s’agit aussi d’une sorte de précharge pour le 1t. En août, j’utilise le 7 tours dans un objectif plus technique/tactique et en saison plus pour tactique/physique. Voici des exemples :

Technique :

  • Mettre des exercices de virage
  • Mettre des exercices de droit
  • Travailler le rythme et les séquences de pas
  • Vitesse modérée avec objectifs techniques individuels pour chaque patineur (glisse, mouvement du bras, direction des poussées, regroupement, patiner les droits…)

Tactique :

  • Exercices de dépassements selon les besoins du groupe ou des éléments à travailler que l’équipe d’entraineur à vue lors des compétitions
  • Exercices de tracé

Physique :

  • En groupe, appliquer une vitesse par tour qui agira de charge de fatigue en prévision du 1t. Faire tirer un patineur les 3 premiers tours et un deuxième patineur les 4 derniers tours.

Le 1 tour

En ce qui a trait au 1t, le principe est simple. Après le 7 tours, prendre 1 minute de repos, en restant en groupe sur le tracé, en se laissant glisser. Ensuite, exécuter une accélération afin de faire un 1 tour le plus rapidement possible. Je ne chronomètre jamais les temps puisque l’objectif est de produire un effort maximal. Peu importe le résultat de « temps ». Par contre, parfois je prends cette occasion pour faire des apprentissages, par exemple les bons tracés pour une prise de vitesse maximale.

Voici un exemple pour une séance d’entrainement (4 x 7t-1t) pour chaque série :

Série 1 

  • 7t avec dépassement selon les besoins du groupe
  • 1t vitesse sous maximale avec prise de conscience du tracé

Série 2

  • 7t vitesse constante (en considération d’avoir la série 3 plus rapide)
  • 1t max

Série 3

  • 7t vitesse constante (plus rapide que la série 2)
  • 1t max

Série 4

  • 7t avec exercices techniques 1 virage sur deux
  • 1t max

Voici quelques notes concernant ce type d’entrainement.

  • Je prends toujours la série 1 comme une sorte de continuation de l’échauffement afin d’avoir les séries 2 et 3 comme intensité maximale. Et ce, même avec le fait d’avoir un échauffement hors glace de 30 minutes, une partie technique sur glace et un petit relais échauffement avant l’entrainement principal.
  • Lors des prochains blocs de ce type d’entrainement, je change les 1 tour pour des 2 tours et je réduis le repos entre le 7t et le 2t pour atteindre seulement 30 secondes de repos (l’accélération débute dans le droit suivant, lorsque le repos est terminé).
  • La dernière semaine du bloc, je réduis les 7t pour des 5t afin d’augmenter l’intensité en préparation des courses.

Au Canada, trop souvent, les patineurs sont entrainés à « ralentir le moins possible ». Par exemple, en essayant d’avoir un rythme, le plus rapide possible et le maintenir jusqu’à la fin de la série de tours. Or, une course se gagne avec la capacité d’accélérer, changer de tracé et surtout, être explosif en fin de course. Il s’agit là de deux concepts différents, qui ont une demande technique et physique différente.

C’est pourquoi j’utilise le concept de 7t-1t exposé ici. La petite pause permet de développer une vitesse et une explosivité quasi maximales tout en combattant une grande fatigue. Cela permet d’avoir des apprentissages techniques et physiques beaucoup plus spécifiques à la demande du sport.

Hors glace

J’utilise aussi ce bloc pour faire de la force endurance, en hors glace, après l’entrainement sur glace (partie “4x40sec 50rpm” du programme).

Il s’agit de faire un mouvement dynamique de fente avec le pied arrière sur un banc, poids du corps seulement, durant 40 secondes avec un tempo de 50 répétitions par minute avec 3-4 minutes entre les séries (semaine 1). Je conseillerais de faire ce type d’entrainement seulement avec des patineurs avancés qui ont de bonnes bases en mouvements hors glace sur une jambe et avec un groupe d’athlètes dont vous connaissez bien la condition physique et l’historique de blessures. Poid sur le talon et attention à l’alignement du genou!!!

Voici une vidéo qui explique quelques notions du mouvement.

Train smart.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s