Données de participation des organismes sportifs : analyse de cas avec le patinage de vitesse au Canada.

Un des aspects importants que je discute régulièrement est celui de bien analyser les différents éléments et le contexte d’une situation afin d’être en mesure de bâtir et créer un environnement sportif de meilleure qualité.

Pour ce faire, je discute souvent que les personnes en poste (entraineurs, parents, dirigeants) sont trop souvent tenues responsables envers les mauvais facteurs de réussite. De cette façon, beaucoup de gens se posent les mauvaises questions.

Un des éléments qui semblent être souvent mis au second plan est celui de la participation sportive. Entre autres, les organismes sportifs nationaux n’ont aucune responsabilité envers l’amélioration de la participation sportive dans nos communautés. Malgré le fait qu’elles sont l’instance mère de chaque sport.

Que ce soit au niveau local, provincial et national, rares sont les organismes qui mesurent de façon claire et sont tenus responsables envers leurs chiffres de participation.

Ces chiffres, n’ayant aucune incidence sur le fait qu’une personne gardera son emploi ou non, ne sont donc pas mis de l’avant. De plus, les données de participation n’ont aucune importance dans l’octroi de financement de nos organismes sportifs nationaux.

Nous le savons, les taux de participation sportive et d’obésité chez nos enfants sont tout simplement de plus en plus catastrophiques.

Tant que les dirigeants sportifs ne seront pas tenus responsables financièrement envers l’amélioration de la participation, d’aucuns ne tenteront de poser les bonnes questions, trouver les bonnes réponses et iront vers l’innovation et la création de nouvelles idées qui aideront nos enfants dans nos communautés à être plus actif.

Nous avons donc là de belles pistes de réflexions et de recommandations pour l’amélioration de la participation sportive.

  1. Recenser de façon claire et transparente les données de participation.
  1. Établir de façon claire d’améliorer la participation sportive à l’intérieur même des définitions de tâches des intervenants et dirigeants lors de leur embauche.
  1. Octroyer le financement des organismes sportifs selon leur efficacité et leur atteinte d’objectifs pour l’augmentation de la participation sportive.

Avec de meilleures données et des changements d’objectifs concrets, nous pourrions mieux établir dans quel environnement est-ce qu’il semble y avoir une hausse de participation et ainsi essayer de mettre de l’avant et partager les meilleures pratiques dans ce domaine.

J’ai tenté de faire l’exercice avec les chiffres disponibles en patinage de vitesse au Canada.

L’hypothèse qui est véhiculée est qu’il est difficile de trouver les chiffres et que parfois les données sont manquantes et/ou différentes selon les organismes. De cette façon, ma démarche avait les deux objectifs suivants:

  1. Établir si les chiffres sont facilement trouvables sur les portails internet.
  2. Établir si les chiffres sont concordants selon les paliers (provincial, national).

J’ai effectivement eu de la difficulté à trouver les données et j’ai aussi trouvé des données discordantes. De plus, il semble y avoir des différences dans les éléments qui sont calculés. Par exemple, certaines provinces et Patinage de Vitesse Canada peuvent avoir calculé leurs patineurs, entraineurs, officiels et bénévoles dans leurs chiffres. Il est donc pénible d’essayer d’avoir une perspective claire de la situation.

Parenthèse; à la lumière des chiffres ici présents, nous pourrions établir un certain argumentaire concernant le lien entre l’accueil des Jeux olympiques dans notre pays en 2010 et la participation sportive dans le patinage de vitesse depuis cet événement. Dans sa courte histoire, le patinage de vitesse est parmi les sports les plus médaillés aux Jeux olympiques pour le Canada. Nous pourrions donc aussi discuter du lien entre les succès d’un sport amateur sur la scène internationale et le taux de participation dans celui-ci.

Mais ce sera pour un autre jour.

Voici les chiffres.

Comme mentionné ci-haut, il est à noter que les chiffres de Patinage de Vitesse Canada (PVC) avant 2018-2019 montrent parfois des données réunies de patineurs, officiels, bénévoles, entraîneurs et parents membres, en même temps.

Il nous faut donc prendre ces chiffres avec un grain de sel puisqu’il faut faire l’exercice de prendre seulement les chiffres des patineurs afin d’avoir un portrait juste de la situation. Cependant, cela n’est pas toujours possible.

Tableau de la participation totale selon les données soumises par Patinage de vitesse Canada (PVC) dans les rapports d’AGA de chaque saison disponible sur leur site web.

Je n’ai pas réussi à trouver les données pour 2017-2018

Données de participation de l’Ontario (chiffres PVC)

Données de participation de l’Alberta (chiffres PVC)

Données de participation du Québec (chiffres PVC)

Tel que mentionné plus tôt, les chiffres des organisations sportives sont parfois différents selon le palier des organismes. De cette façon, voici certains chiffres que j’ai pu comparer entre PVC et certaines fédérations provinciales.

Tableau de la différence des chiffres de la Colombie-Britannique et PVC

Tableau de la différence des chiffres de l’Alberta et PVC

Tableau qui représente la différence des données selon leur provenance entre la Fédération de patinage de vitesse du Québec (FPVQ) et Patinage de vitesse Canada (PVC)

Pour la suite, voici l’analyse des données de la province du Québec selon les chiffres de la Fédération de patinage de vitesse du Québec (FPVQ). Les chiffres représentent uniquement le nombre de patineurs.

Parlant de partage de bonnes pratiques, la soudaine progression dans le nombre de membres pour l’année 2019-2020 est due à l’instauration de la nouvelle école de patin de la FPVQ dans la province. Il sera intéressant de voir la rétention des membres dans les prochaines années.

Données ensemble du Québec

Données de la Région Ouest (Montréal, Laval, Lanaudière, Laurentides)

Données à l’extérieur de la Région-Ouest

Cela nous permet de voir que c’est la Région-Ouest (R-O) qui permet à la participation de se maintenir dans les dernières années au Québec puisqu’à l’extérieur de la Région-Ouest, les chiffres étaient en baisse depuis 2014-2015, alors que ceux de la Région-Ouest sont en hausse presque chaque saison depuis 2008-2009.

Comme je viens du Saguenay-Lac-Saint-Jean, j’ai sorti les chiffres spécifiques à cette région.

Coach Smart

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s